La modernité défend la tradition

La coopérative fribourgeoise des producteurs de fromages d’alpage

Très jeune encore, la coopérative met en place les outils qui devraient lui permettre de défendre le gruyère ou le vacherin d’alpage du Pays de Fribourg. Le périmètre de production est strict. C’est celui des producteurs de fromages d’alpage fribourgeois. La coopérative, qui va fêter sa première année d’existence, s’organise. Mais elle est forte de l’expérience de deux sociétés concurrentes qui se sont dissoutes en décembre 1998 pour rassembler leurs forces: la coopérative des producteurs de lait d’alpage et la coopérative fribourgeoise des fromages d’alpage. L’assemblée constitutive de l’unité a eu lieu le 1er décembre 1998 et rassemble 34 producteurs affiliés et d’autres membres propriétaires d’alpage. « Nous avons une centaine de membres » dit son président André Remy de Charmey.

Gestion et promotion

Avec des statuts qui déterminent bien les buts de sauvegarde des intérêts économique et social des producteurs de fromages d’alpage fribourgeois, la coopérative mise sur une qualité de haut niveau et l’encouragement de la fabrication au feu de bois. Elle s’engage aussi à la prise en charge des fromages durant le temps de maturation. II faut savoir que la production de gruyère est annuellement de 120 à 130 tonnes plus quelques tonnes de vacherin. « Nous nous occupons d’une part de la gestion commerciale entre producteurs et acheteurs et d’autre part de la gestion des caves » explique André Remy. Le premier volet de cette gestion passe par l’harmonie des prix et la participation active à l’Interprofession du gruyère pour lesquels la coopérative joue la courroie de transmission. Elle a d’ailleurs son siège à Pringy comme l’organisation faîtière. Sur le plan pratique, l’encouragement des producteurs à la qualité se fait par un système de primes à l’intérieur même de la coopérative. En fait, chaque producteur verse un montant au prorata de sa production. Vingt centimes par kilo de fromage. Celui-ci lui est payé actuellement 10,90 frs. La prime ainsi constituée est redistribuée aux producteurs en fonction des points acquis par leurs fromages. La coopérative loue trois caves à Charmey. Dès l’ouverture de la fromagerie de Pringy, elle en aura une à Gruyères. Trois personnes, dont une à plein temps, s’occupent de ces fromages qui sont pré-affinés durant au moins quatre semaines avant de partir dans d’autres caves pour y poursuivre leur maturation. La coopérative dispose de 1’500 place. Elle garde aussi la production hors contingent. Celle que les producteurs affinent pour eux et pour la consommation locale. II faut sans attendre profiler le fromage des alpages fribourgeois sur le marché. Un label et un contrat de licence avec chaque producteur s’imposent. Un logo déposé sera appliqué sur les fromages. Une plaquette réalisée avec le Groupement suisse pour les régions de montagne présente les produits de la coopérative. « II n’y a plus de temps à perdre » conclut le président de la coopérative qui a choisi des méthodes modernes pour vendre un produit traditionnel.