Un fromage des plus connus

Il tire son nom de cette région située au sud du canton, au pied des pré-Alpes avec ses sommets fameux tels que le Moléson, le Vanil Noir et le Gastlosen, où les vaches noires et blanches de la race fribourgeoise, donnent le lait riche qui sert à la fabrication du magnifique gruyère et du délicieux vacherin. Ancienne capitale du Comté de Gruyères, le village de Gruyères est aussi réputé pour son château, l’un des plus beaux de Suisse, ses rues bordées d’échoppes artisanales et bien sûr ses fromageries que l’on peut visiter. Plus loin, vers l’est, à Broc, le visiteur à l’obligation de voir la fabrique de chocolats Nestlé et Electrobroc, le Centre d’Information sur l’Energie. Bulle, Chef lieu de la Gruyère, possède un superbe musée gruérien qui renferme également, une belle collection d’objets de l’art populaire et une salle consacrée à Valotton, Courbet et Corot. A Jaun, village germanophone, on peut admirer, sur les tombes du cimetière, les croix sculptées dont les motifs retracent les moments les plus importants de la vie du défunt. Jaun, possède également un vaste domaine skiable, avec notamment une piste éclairée et une école de ski. Bulle elle, est fameuse pour son marché aux taureaux et les chants folkloriques composés par l’abbé Bovet, auteur de chansons fribourgeoises et suisses très célèbres. Voilà, pour les principales villes et villages de la Gruyère. Une région qui se veut résolument avant-gardiste tant dans le domaine de l’innovation industrielle que dans celui de la création artistique. Mais aussi un pays de traditions anciennes bien ancrées dans la mémoire collective quc tout un chacun se fait un devoir de respecter et de perpétuer. 

Ainsi, la désalpe de Charmey. Ce retour des troupeaux de l’alpage a lieu, traditionnellement chaque année, le premier samedi du mois d’octobre. A cette occasion, le spectateur peut faire connaissance avec les « armaillis » habillés de leur « bredzon » et les « dzaquillon » dont sont vêtues les dames. Les vaches quant à elles, portent au cou de superbes cloches carillonnantes et au front des fleurs aux couleurs vives. C’est aussi en octobre, après la descente de l’alpage qu’à lieu au foyer où est revenu l’armailli un repas pantagruellique préparé de longue date par son épouse. Un repas qui selon la coutume doit durer au moins six heures !…
Voilà rapidement brossé le portrait du Fribourg des loisirs et du tourisme.
Un portrait très exhaustif mais qui vous donnera sûrement l’envie de vous arrêter dans cette très belle région de la Suisse.
Car, ne l’oubliez pas, Fribourg vaut le détour…